Articles marqués avec ‘Agriculture’

L’entreprise Israelienne HISHTIL a la pointe dans les Greffes de LEGUMES

Ecrit par admin sur . Publié dans

Article publie dans le » Petit Journal Com »

C’est à Nehalim, dans une sorte de coopérative agricole, située près de Petah Tikva, que s’est développée l’entreprise Hishtill Nurseries. Créée en 1974, cette pépinière est composée de 5 sites en Israël et s’est implantée dans 6 pays à l’étranger. Elle est notamment spécialisée dans la greffe de plants de légumes qu’elle exporte dans le monde entier.

Les cultures de plants à Hishtill Nurseries – Photo : Hishtill

La greffe, méthode qui consiste à fusionner plusieurs plants ensemble et à créer ainsi de nouvelles espèces, est courante dans le monde entier.

Mais elle reste relativement récente dans le marché du légume. Le projet que l’entreprise Hishtill développe est encore plus novateur a expliqué Menni Shadmi, le directeur marketing. « Nos greffes ont pour projet de créer des plants de légumes dont les racines ont une très forte conservation de l’eau et qui sont compatibles à un environnement chaud, comme c’est le cas en Israël ».

Le processus mis en place par la pépinière est apparu il y a 15 ans, mais ce n’est que récemment que l’entreprise a commencé à rentrer dans le marché mondial en exportant ses plants spécialement conçus pour résister aux grandes chaleurs.

Mais outre les grandes chaleurs, le greffage de plants de légumes permet aussi de créer des plants qui résistent aux maladies. « Les cultivateurs sont forcés de combattre de nouvelles maladies tous les jours » explique Menni Shadmi. « C’est pourquoi, les usages du greffage, particulièrement pour les fruits et légumes, sont très populaires ». Et il a ajouté, « les plants sont de plus en plus faibles face aux conditions climatiques difficiles alors que les maladies, elles, ne cessent de se développer ».

Présente en Turquie, l’entreprise utilise cette méthode pour augmenter sa compétitivité en tant qu’exportateur de légumes en Europe et en Asie. Pour les pays africains, ce processus peut être utilisé afin d’augmenter la production pour pallier le manque de nourriture très présent dans ces régions. « D’autres régions commencent à être intéressées par cette méthode, notamment la ceinture méridionale des Etats-Unis, le Mexique, l’Amérique du Sud, des pays de l’Europe du Sud ou encore l’Extrême-Orient » a expliqué Menni Shadmi.

« En terme d’environnement, nous avons remplacé le bromure de méthyle, fongicide très puissant et nocif, mais nous avons également économisé beaucoup d’eau et augmenté la production » se félicite Menni Shadmi.

Antoine RIPAUD (lepetitjournal.com/telaviv) Mardi 25 septembre 2012