Validation en Israel des diplômes de l’enseignement supérieur de France – Jan 2012

Ecrit par Alain Zeitoun sur . Publié dans ,

1.  Avant Propos

L’AAEGE Israel -Association des Anciens Elèves et Elèves des Grandes Ecoles et des Universités pour Israel, depuis sa création en 2003 organise une action méthodique et organisée pour permettre aux Olim de l’Enseignement Supérieur de France de faire valider en Israel leurs diplômes a un niveau équivalent.

Il s’agit d’une action collective et de longue haleine :

1.     Cette action mobilise depuis 8 ans déjà des dizaines de camarades

2.    Nous intervenons a tous les niveaux des Administrations concernées d’Israel ou de France:

3.    depuis les fonctionnaires en charge jusqu’aux  Ministres et les Commissions Parlementaires.

Ce document fait le point de façon détaillée a propos des résultats obtenus et des problèmes qu’il reste à résoudre. A ce jour 90% des olim de l’Enseignement Supérieur de France qui s’adressent à l’AAEGE Israel parviennent a obtenir la validation en Israel de leurs diplômes dans des conditions acceptables.

2.  Validation de Diplômes de Grandes Ecoles

La Validation des Diplômes de Grandes Ecoles au niveau Master ,indispensable pour occuper des emplois de responsabilité dans le secteur public et parapublic  (y compris les Banques et les grandes entreprises telles que IAI, La Société Electrique, Mekorot) ne pose pas problème pour les diplômes d’Ecoles d’écoles affiliées à la CGE (Conférence des Grandes Ecoles). Un GM (Groupe Mission)/EQUIVALENCE DE DIPLOMES  de l’AAEGE Israel fournit un accompagnement individuel pour préparer le dossier,  le présenter et le suivre.

Cette validation ne suffit pas pour ceux qui souhaitent faire un 3eme cycle d’études en Israel. Attention : les diplômes de l’ESCP – Europe obtenus pour ceux qui sont admis a l’Ecole sur titres  (sans réussir au concours d’entrée) ne sont pas validés: pour ces olim il est souhaitable de chercher un emploi dans le « Privé ».

3.  Validation de Doctorats

La Validation des Doctorats indispensables pour occuper certains postes tels que chercheurs n’est pas simple : nous sommes parvenus a l’AAEGE Israel a obtenir cette validation et notre expérience nous permet  d’aider d’autres olim de France a réussir a l’obtenir.

Le  GM (Groupe Mission)/EQUIVALENCE DE DIPLOMES  de l’AAEGE Israel fournit un accompagnement individuel pour préparer le dossier,  le présenter et le suivre.

 4.  Validation de Diplômes de Professions Réglementées sans rapport a la Sante

La  validation de diplômes de professions telles qu’avocats ou experts –comptables nécessite une procédure comportant le contrôle des connaissances.

Cette procédure s’est effectuée de façon  relativement aisée pour nos membres après avoir acquis la maitrise nécessaire de l’Hébreu.

Nos GP (Groupes Professionnels) spécialisés par profession  fournissent un accompagnement individuel pour préparer cette procédure au mieux.

5.    Validation de Diplômes de Professions Réglementées de la Psychologie

La  validation de diplômes de la psychologie indispensable pour exercer en Israel nécessite une procédure comportant la préparation d’un dossier comportant plusieurs documents présentés de façon à prouver la conformité des études de France aux exigences de la loi en Israel.

Cette procédure est effectuée actuellement de façon  relativement aisée pour nos membres maintenant que nous connaissons « les règles du jeu »

Notre  GP (Groupes Professionnels) /Psy  fournit un accompagnement individuel pour préparer cette procédure au mieux.

Une fois inscrits à l’ordre des Psy en Israel, l’obtention de l’inscription a un stage clinique indispensable pour avoir la qualification de spécialiste, est aussi conduite avec l’accompagnement du GP/PSY.

6.    Validation de Diplômes de Professions Réglementées de la Pharma et des Laborantins des Hôpitaux.

La  validation de diplômes des professions ci-dessus nécessite une procédure comportant le contrôle des connaissances.

Cette procédure est compliquée par le comportement peu amène du Département du Ministère de la Sante israélien en charge de ce problème.

En fait elle s’effectue actuellement de façon  relativement aisée pour nos membres après avoir acquis la maitrise nécessaire de l’Hébreu.

Nos GP (Groupes Professionnels) spécialisés par profession  fournissent un accompagnement individuel pour préparer cette procédure au mieux.

Nous envisageons d’organiser des cours de préparation en français a l’examen de contrôle de connaissance.

7.    Validation de Diplômes de Professions Réglementées de la Médecine

Les diplômés de l’Enseignement Supérieur de la Médecine en France sont dispenses de l’examen de contrôle de connaissances s’ils sont inscrits à l’Ordre des Médecins de France.

Depuis quelques années l’Administration  française n’inscrit les diplômés de l’Enseignement Supérieur de la Médecine qu’après la fin de leur spécialité et non  après la fin des études académiques + stage clinique d’une année et la thèse.

Suite a ces dispositions spécifiques a la France pour être admis a faire/compléter  sa spécialité en Israel, il faut actuellement renoncer a la dispense de l’examen de contrôle de connaissances.

La reconnaissance des spécialités acquises en France nécessite une année au minimum d’expérience clinique en Israel et suppose la préparation d’un Dossier Spécial a présenter a la Commission Scientifique du Syndicat des Médecins. .

Notre  GP (Groupes Professionnels) /Médecine   fournit un accompagnement individuel pour préparer chacune des  procédures au mieux.

8.    Validation de Diplômes de Professions Réglementées de la Para-Médecine

Les diplômes de l’Enseignement Supérieur de la Para Médecine en  France ne sont pas reconnus en Israel suite aux problèmes suivants: non application du système international LMD (Licence/  Master /Doctorat) & refus des Autorités Françaises de confirmer la validité internationale des études.

Les membres des professions concernées (pour l’instant physiothérapeutes, orthodontistes et audiologistes) se retrouvent dans des situations impossibles.

L’AAEGE Israel agit actuellement face a la KNESSET et aux Hautes Autorités Françaises dans le cadre d’alliances pour faire cesser cette situation inadmissible.

9.  Recommandations

Il est toujours préférable de :

8.1-       commencer l’Aliya jeune, faire des études supérieures en Israel (ou au moins une partie) : l’intégration  tant au niveau professionnel que social est plus aisée: plus d’une centaine d’étudiants de France étudient dans des Etablissements d’Enseignement Supérieur Israélien.

8.2-      préparer les dossiers de validation des diplômes avant de quitter la France et être particulièrement rigoureux  dans ses exigences vis-à-vis de l’Administration des Etablissements d’Enseignement Supérieur : une fois que vous serez en Israel vous risquez de faire l’expérience des non-réponses (nous consulter pour éviter les erreurs)

8.3-      d’investir  le maximum de temps et de ressources pour acquérir une maitrise de l’Hébreu au minimum au niveau BETH + avant de quitter la France et au minimum au niveau Daleth après 4 a 6  mois de Aliya.

Ecrit par Ezra Banoun, Janvier 2012

Mots-clefs :