Ministère de l’Aliyah et Klita d’Avigdor Liberman contre l’Agence Juive de Nathan Sharansky

Ecrit par Alain Zeitoun sur . Publié dans , ,

Et les olim de France observent impuissants…

Traduction de l’article publié dans le Jerusalem Post le 11 juin 2014 (copyright Jerusalem Post)

french olim

Ce lundi 9 juin 2014, plusieurs hauts dirigeants, leaders de la communauté juive américaine ont fustigé le Premier ministre Binyamin Netanyahu sur la politique d’immigration d’Israël, mettant en avant que les plans du gouvernement pour la mise en place d’une nouvelle agence pour promouvoir l’aliyah européenne « auront des conséquences désastreuses. »

Le cabinet gouvernemental a prévu d’approuver la création d’une nouvelle organisation privée (note AAEGE Israël : comme cela avait été fait pour créer Nefesh Be Nefesh contre l’avis de l’Agence Juive) pour amener le plus possible de juifs européens en Israël, en particulier ceux qui vivent dans les zones de conflit telles que l’Ukraine orientale. Il offrira des incitations financières, y compris une subvention de 15.000 NIS et de l’aide professionnelle, pour ceux qui quittent ces zones à haut risque.

Cette nouvelle organisation sera supervisée par un comité de pilotage dirigé par le ministère de l’aliyah et Klita (intégration) et, selon le président de l’Agence juive, Natan Sharansky, sera une «société filiale entièrement détenue, des institutions nationales, » une référence à Keren Hayessod, Keren Kayemeth LeIsrael- Fonds national juif (KKL), l’Agence Juive (JAFI) et de l’Organisation sioniste mondiale (OSM).

Le KKL a démenti les déclarations du ministère de l’aliyah et Klita (intégration) et de l’Agence Juive selon lesquelles qu’il avait offert une centaine de millions de shekels pour financer l’initiative.

Sur son site eJewishPhilanthropy.com, le vétéran observateur des activités de l’Agence Juive, Dan Brown a noté que « cette nouvelle société est une victoire claire, non seulement pour le ministère [ministère de l’aliyah et Klita], mais pour Avigdor Liberman et Yisrael Beitenou, le parti du ministre des Affaires étrangères », sur Sharansky.

Voir l’article complet (en anglais) ICI

Mots-clefs :