Lettre de Motivation: accompagne le CV, doit être spécifique et différente pour chaque candidature

Ecrit par Alain Zeitoun sur . Publié dans ,

Par Jacques Bendelac, publié sur Israel Valley

Une lettre de motivation doit accompagner obligatoirement un CV, qu’il s’agisse de la réponse à une annonce ou d’une candidature spontanée.

L’objectif d’une lettre de motivation est d’inciter le recruteur à lire le CV qui l’accompagne et, éventuellement, à inviter le candidat à un entretien d’embauche. Ce n’est donc pas une simple lettre d’accompagnement du CV, mais c’est un atout essentiel dans la recherche d’un emploi.

La lettre de motivation répond à une annonce particulière et à un poste spécifique. Elle doit donc être originale et différente pour chaque candidature d’emploi. La lettre peut reprendre les principales qualités requises dans l’annonce pour le poste (par exemple : travail d’équipe) tout en précisant qu’elles correspondent bien au candidat.

Mais surtout, elle doit permettre à l’employeur de comprendre pourquoi le candidat postule au poste proposé et pourquoi il est intéressé par travailler dans l’entreprise. Elle doit donc résumer le parcours professionnel du candidat et ses motivations pour l’emploi.

Les principaux conseils que donnent les recruteurs israéliens pour rédiger une lettre de motivation sont les suivants :

  • il faut adapter la lettre à chaque poste convoité et à l’entreprise à laquelle on s’adresse ;
  • il faut exprimer clairement ses motivations, c’est-à-dire les raisons de la candidature à ce poste, notamment comment le candidat peut répondre aux besoins de l’entreprise ;
  • il ne faut pas recopier ce qui figure dans le CV mais plutôt mettre l’accent sur les expériences correspondant au poste visé, sur les atouts du candidat pour remplir le poste ; on peut, par exemple, utiliser les mots clés de l’annonce ou du poste ;
  • une lettre trop courte (3 lignes) ne suffira pas à convaincre le recruteur, mais il ne pas dépasser une page ; il faut éviter le bavardage et aller droit au but ;
  • il faut soigner la présentation, éviter les fautes de grammaire et de syntaxe, et rédiger des paragraphes courts et aérés ;
  • la lettre doit être manuscrite si le recruteur l’exige, sans doute pour la soumettre à un examen graphologique.

Extrait du “Guide des Stages et Emplois en Israël” de Jacques Bendelac, Edition IsraelValley, 2008, bientôt disponible.

Mots-clefs : ,