LA SYRIE EST A SEC ! PLUS D’EAU !!! Par Guy BECHOR

Ecrit par admin sur . Publié dans

Transmis par notre camarade SANDY OHNONA

 
Guy BECHOR expert en droit civil de l’Islam, et en Politique et Histoire du Moyen-Orient, est actuellement Chef du Département du Moyen-Orient au Centre Interdisciplinaire d’Herzlyah (IDC) en Israël. Il est connu et apprécié pour ses analyses

La Syrie vit un drame économique. Il n’y a pas de meilleur terme pour décrire ce que le régime syrien cherche à cacher. Le pays est à sec. Ces 3 dernières années, pas moins de 250 000 fermiers ont été obligés d’abandonner leur terre et de migrer vers les grandes villes. Là, ils vivent sous la tente, complètement oubliés par le régime. Ces chiffres proviennent d’une étude entreprise par les Nations Unies et publiés par la chaîne de TV al A’rabiya.

 

Principale source d’eau de la Syrie, le majestueux fleuve Euphrate est à sec. Les Turcs ont barré ses eaux chez eux, et la Syrie comme l’Irak ne reçoit pratiquement plus rien comme eau. Dans 10 ans, on prévoit que le fleuve sera totalement sec en dehors du territoire turc. Aujourd’hui, la Syrie ne reçoit plus qu’un filet d’eau polluée et, autrefois, importante source de nourriture, le poisson a disparu.

 

Conséquence de la sécheresse qui règne dans le pays depuis plusieurs années, une autre source d’eau, l’Oronte (rivière Aasi) est à sec. Son eau est devenue salée et polluée et, là aussi, il n’y a plus de poissons. Et sans poisson, pas de nourriture. Des villages entiers sont aujourd’hui désertés, alors que l’Oronte les a nourris pendant des siècles.

 

L’eau souterraine a atteint un tel nadir qu’il n’est pratiquement plus possible d’utiliser les quelques 420 000 puits illégaux creusés par les résidents pour pallier le manque d’eau. Pas d’eau, pas d’agriculture et migration massive vers les villes. Et là il n’y a pas d’emploi non plus, ce qui fait que la détresse est terrible et la pression politique gronde.

 

De nombreux paysans migrants sont kurdes, et le problème prend une allure ethnique. Les kurdes accusent le régime de ne rien faire pour eux. Cela fait de nombreuses années qu’ils vivent par milliers sous la tente, aux abords des grandes villes, sans que personne ne s’en préoccupe.

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

admin

This information box about the author only appears if the author has biographical information. Otherwise there is not author box shown. Follow YOOtheme on Twitter or read the blog.