La maîtrise de l’hébreu (au moins parlé) est une des conditions d’intégration dans le milieu professionnel

Ecrit par Alain Zeitoun sur . Publié dans ,

Par Jacques Bendelac, publié sur Israel Valley

L’hébreu reste la langue officielle et la principale langue utilisée en Israël. La connaissance de la langue hébraïque est donc une des conditions d’intégration au mode de vie et au milieu professionnel en Israël.

Ceci étant, Israël restant un pays d’immigration, la barrière de la langue n’a jamais été une condition pour y travailler. Dans certaines professions ou certains secteurs d’activité, la connaissance de l’anglais, voir du français, sera plus importante que celle de l’hébreu, mais cette situation reste l’exception.

L’apprentissage de l’hébreu reste un outil incontournable d’intégration professionnelle et sociale en Israël.

Il faut cependant discerner plusieurs cas de figure, selon la durée et l’objectif du séjour en Israël :

  • pour un candidat à un stage de courte durée (jusqu’à 6 mois), la connaissance de l’hébreu ne sera pas obligatoire, à condition bien sûr de pouvoir communiquer dans une autre langue : l’anglais dans la plupart des cas, ou exceptionnellement le français si l’employeur est francophone.
  • pour un nouvel immigrant qui vise à s’intégrer à la société israélienne, la connaissance de l’hébreu devient rapidement indispensable. Généralement, les employeurs israéliens font preuve d’une grande souplesse vis-à-vis de leur salarié qui « bafouille » en hébreu, mais ils exigeront progressivement une bonne connaissance de la langue.
  • Dans tous les cas, il est souhaitable d’apprendre la terminologie professionnelle, ce qui permettra de se sentir plus à l’aise et de se donner de meilleures chances de promotion. Dans certaines professions (comme informatique et médecine), cela ne pose pas de problèmes puisque ce sont les mots en anglais qui sont utilisés en hébreu dans le langage courant ; pour d’autres, la connaissance de la terminologie hébraïque s’avérera rapidement indispensable.

Conseils pratiques :

Pour un nouvel immigrant, il est important de consacrer suffisamment de temps à l’apprentissage de l’hébreu.
Un suivi sérieux de l’« Oulpan » (cours d’hébreu) facilitera l’intégration à la société israélienne.
En France, certaines associations, comme AMI, organisent des sessions d’« Oulpan alya » pour tous les niveaux, à un tarif subventionné pour les candidats à l’Alya.

En Israël, ce sont le Ministère de l’Intégration et l’Agence juive qui gèrent les centres d’intégration et qui offrent gratuitement des cours d’hébreu (5 mois) aux nouveaux immigrants suite à l’Oulpan de base. Il est recommandé de suivre des cours d’hébreu professionnel qui permettent d’acquérir le vocabulaire de certaines professions.

Le nouveau site en français du Ministère de l’Intégration (http://www.moia.gov.il/Moia_fr/) donne toutes les indications concernant les cours d’hébreu (cliquer « hébreu ») ainsi que sur les oulpan professionnels et cours divers (cliquer « emploi »).—

Extrait du “Guide des Stages et Emplois en Israël”, de Jacques Bendelac, Edition IsraelValley, 2008

Mots-clefs : ,