Colloque International – l’Union Europeenne et les Nouvelles Formes de la Question Juive – Université Populaire du Judaïsme et Revue Pardes

Ecrit par Alain Zeitoun sur . Publié dans ,

Quand :
26/01/2014 @ 08:00 – 16:30
2014-01-26T08:00:00+00:00
2014-01-26T16:30:00+00:00
Où :
F.I.A.P. Jean-Monnet, salle Bruxelles 30 rue Cabanis Paris 14e (M° Glacière, Bus 21)
30 Rue Cabanis
75014 Paris
France
Coût :
15 / 10 euros
Contact :
Univ Populaire réservation par mail : info@unipopu.org

Logo Universite Populaire

     La résolution récente du Parlement européen sur la circoncision, la controverse courante sur « l’abattage rituel », autant que la politique conduite envers Israël et l’image médiatique des communautés juives sont autant d’indices d’une attitude globale de l’Union européenne envers la condition et l’être juifs. Les Juifs l’expérimentent dans les faits.
    Un sondage transeuropéen (8 pays) d’une agence indépendante auprès de 6 000 Européens se définissant comme juifs en a donné récemment un écho alarmant : 66% jugent que l’antisémitisme est un gros problème et 76% que la situation s’est dégradée, de sorte que 68% cachent qu’ils sont juifs et 29% envisagent l’émigration — dont 46% des Juifs français.
Les Juifs d’Europe font face à un antisémitisme d’un genre nouveau que mesurent bien d’autres sondages internationaux.  Cet anti- sémitisme n’est pas uniquement lié à l’immigration ou à l’extrême-droite, mais émerge de toute la société européenne.
La crise a commencé avec le deuxième millénaire, c’est dire qu’elle est exceptionnellement longue et que nul n’en voit la fin.
L’Union européenne et ses États n’ont jamais voulu la reconnaître comme telle ni s’y confronter.
Or, la « question juive » s’inscrit dans une crise bien plus vaste, qui touche les États membres tant sur le plan économique que politique et, surtout, identitaire.
Comment la reconnaître, la définir ?
Tel est l’objectif de notre colloque, qui rassemble des spécialistes de renommée mondiale.
L’Europe moderne et contemporaine semble en voie de dissolution, mais que se trame- t-il pour son avenir ? Où va l’Europe ? Et quel avenir les Juifs y ont-ils ?

Univ Populaire 2014-01-26 Programme

Des intervenants de renommée internationale

Bat Ye’or

Historienne- Au nombre de ses ouvrages, Le Dhimmi : profil de l’opprimé en Orient et en Afrique du Nord depuis la conquête arabe (Anthropos, 1980) ; Les Chrétientés d’Orient entre jihâd et dhimmitude : VIIe-XXe siècle (Le Cerf, 1991) ; Eurabia : l’axe euro-arabe (Godefroy, 2006) ; L’Europe et le spectre du califat (Les Provinciales, 2010).

Jean-Pierre Bensimon

Professeur de sciences sociales, rédacteur en chef de Controverses, animateur de « Pour un autre regard sur le Proche-Orient ».

Erik H. Cohen

 Sociologue, professeur à l’École d’éducation de l’université Bar-Ilan. Auteur de deux études nationales sur les Juifs de France en 1986-88 et en 2002 et d’une dizaine d’ouvrages en français, anglais, hébreu, dont The Jews of France Today : Identity and Values (2011) ; Identity and Pedagogy in Shoah Education : The Case of Israeli State Schools (2013).

Bruno Fiszon

 Grand rabbin de Metz, en charge du dossier de la Shehita (« abattage rituel ») au Consistoire central et au sein de la Conférence des rabbins européens, membre titulaire de l’Académie vétérinaire de France.

Manfred Gerstenfeld

Ancien président du Jerusalem Center for Public Affairs ; expert en stratégie, spécialiste de chimie, économie, études de l’environnement et du judaïsme, et lauréat 2012 du prix d’excellence de la Revue d’Études de l’antisémitisme. Il a publié plus d’une vingtaine de livres, dont La diabolisation d’Israël et des Juifs (en anglais).

Pierre Manent

Professeur de philosophie politique à l’EHESS. Au nombre des fondateurs de la revue Commentaire, auteur de La Raison des nations (Gallimard, 2006) ; Enquête sur la démocratie : Études de philosophie politique (Gallimard, 2007) ; Les Métamorphoses de la Cité, essai sur les dynamiques de l’Occident (Flammarion, 2012).

Michèle Tribalat

Directrice de recherche à l’Institut national d’études démographiques, elle a conçu la première grande enquête aléatoire auprès des populations immigrées et d’origine étrangère (1992). Parmi ses publications, Les Yeux grands fermés : l’immigration en France (Denoël, 2010) ; Assimilation, la fin du modèle français (Le Toucan, 2013).

Shmuel Trigano

Professeur des Universités, fondateur de l’Université populaire du judaïsme, directeur des revues Pardès et Controverses, prix 2013 des Impertinents du Figaro. Entre autres ouvrages, L’Idéal démocratique à l’épreuve de la Shoa (Odile Jacob, 1999) ; L’Avenir des Juifs de France (Grasset, 2006) ; Politique du peuple juif (F.Bourin, 2012).

Robert S. Wistrich

Professeur à l’université hébraïque de Jérusalem (Histoire moderne, juive et européenne) et directeur du Centre international Vidal Sassoon pour l’étude de l’ansémitisme (SICSA). Auteur de Hitler, l’Europe et la Shoah (Albin Michel, 2005) et, récemment, de From Ambivalence to Betrayal. The Left, the Jews and Israel (2012).

Réservation par mail : info@unipopu.org
P.A.F. : 15 € ; étudiants, demandeurs d’emploi : 10 €
Les places sont strictement limitées par la capacité de la salle

Colloque international
Dimanche 26 janvier 2014 de 10h00 à 18h30 (accueil à partir de 9h30)
F.I.A.P. Jean-Monnet, salle Bruxelles 30 rue Cabanis Paris 14e (M° Glacière, Bus 21)

Mots-clefs : ,