Equivalence des Diplômes en Israel

Image_DiplomeIl est indispensable de faire valider ses diplômes dans les cas suivants:
  • Vous envisagez de travailler dans des sociétés publiques ou para-publiques telles que la compagnie d’électricité, compagnie des eaux mekorot, banques, assurances, radios et télévision publiques, etc
  • Vous envisagez de travailler dans une administration telle que les Ministères, l’Education Nationale, les Mairies, la Knesset, les Caisses d’Assurance Maladie (Koupot holim), les hôpitaux publics, etc
  • Votre profession est « réglementée » –  pour exercer votre profession en Israel, vous devez obtenir l’autorisation de l’administration, parfois même de plusieurs. C’est le cas des architectes, de certains ingénieurs, des experts comptables, des avocats et toutes les professions de la santé – médecins, pharmaciens, infirmièr(e)s, kinésithérapeutes, audiologues, orthophonistes…. La procédure comporte dans certains cas l’obligation de passer un examen organisé par l’administration – voir par profession ci-dessous – attention, notez que l’équivalence des paramédicaux est bloquée à ce jour (juin 2014).
  • Vous envisagez de commencer ou continuer vos études en Israel,  par exemple faire reconnaitre son Baccalauréat francais pour étudier en Israel, préparer un Master ou un Doctorat en Israel après avoir obtenu un License en France ou dans n’importe quel autre pays. Notez que les établissements d’enseignements ont toute autorité pour décider de vous inclure dans leur cursus, indépendamment du Ministère de l’Education.
  • Dans certains cas, même si vous n’envisagez pas de travailler dans un des cadres décrits ci-dessus, nous recommandons que vous preniez connaissance des procédures et des documents requis – en effet, si dans le futur une opportunité se présentait dans un ces domaines mentionnés ci-dessus, il vous sera plus compliqué de faire le point et de faire en sorte que tous les documents soient prêts. Par ailleurs, il se peut que la possibilité de reconnaissance soit limitée dans le temps.

Deux types de reconnaissance pour les diplômes étrangers en Israël

  • La reconnaissance des diplômes par le Ministère de l’Education dont l’objectif est de certifier le Grade correspondant en Israël (Licence-toar rishon, Master-toar sheni ou Doctorat-toar shlishi ou PhD) et de valider la reconnaissance Académique. Cette certification et reconnaissance est très importante pour la grille salariale, pour travailler dans le secteur public ou para-public et pour continuer des études en Israel sur la base d’un diplôme francais. Cette reconnaissance n’est PAS obligatoire pour obtenir un permis de travail de profession réglementée mais elle est fortement recommandée.
  • La reconnaissance des diplômes de professions réglementées pour lesquelles la reconnaissance est obligatoire pour obtenir un permis de travail dans la profession – cette reconnaissance est donnée par le Ministère de Tutelle de la profession (Santé, Economie/Industrie) avec parfois implication de  l’Ordre Professionnel qui régit la profession (Avocats, Comptables, Architectes, Médecins Spécialistes, etc.) – cette reconnaissance professionnelle peut être obtenue INDEPENDAMMENT de celle du Ministère de l’Education qui reste optionnelle.

Quelques conseils et recommandations:

  • Nous conseillons de préparer le dossier d’équivalence AVANT de faire l’Aliyah ou avant d’être muté en Israel – lorsque vous serez en Israel, chaque demande de document pourra nécessiter de multiples contacts voire des visites auprès de l’administration francaise ou de vos établissements d’enseignement supérieurs en France. Par exemple, il est arrivé que des personnes se soient vues demander leurs notes du baccalauréat, ce qui est plus difficile à obtenir à distance si vous avez besoin d’en faire faire une copie.
  • Dans la mesure du possible, nous recommandons l’obtention auprès des établissements dans lesquels vous avez étudié de « l’Annexe Descriptive au Diplôme » ou encore « Diploma Supplement« . Ce document au format européen facilite grandement les procédures d’équivalence, en particulier pour les diplômes universitaires ou ceux des Grandes Ecoles – il est moins utile pour l’équivalence des professions de santé. En lire plus en cliquant ICI
  • Dans certaines professions, un niveau d’hébreu Guimel (3e niveau après Aleh et beth) sera demandé – c’est en particulier le cas pour les professions de santé (loi récente promulguée en 2013 et progressivement mise en application). D’une manière générale, nous recommandons vivement d’arriver en Israel avec au moins un niveau d’hébreu parlé qui permette une conversation et une interview basique, idéalement avec un niveau Beth ou Guimel.
  • Nous recommandons de se mettre en contact avec des collègues qui sont déjà passé par là – soit via les Groupes d’Entraide de l’AAEGE Israel, soit via les diverses Groupes sur les réseaux sociaux, soit en activant son réseau d’amis en Israel. Des organismes payants proposent leur services pour les Olim ou candidats à l’Aliyah: nous recommandons le contact préalable avec les volontaires bénévoles AVANT de payer qui que ce soit pour un service d’aide ou de formationcela pourra aider à éviter des surprises voire cela pourra souvent suffire

Remise Diplome

Information par profession ou par type de diplôme,

Cliquer sur les liens ci-dessous – informations à jour en juillet 2014 – merci de les vérifier

Architectes

Finance

Avocats

Ingénieurs

BTS et DUT

Reconnaissance académique, L. M. D.

Ecoles de Commerce

Médecins

Comptables

Paramédicaux

Dentistes

Pharmaciens

Enseignants

Psychologues

 Pour la procédure générale de Reconnaissance académique des Diplômes, cliquer ici

Si vous copiez ces informations ou les repostez, merci de mentionner la référence AAEGE Israel + la date de mise à jour –  juillet 2014