Rencontre avec un auteur: Nathan Weinstock – une si longue présence, comment le monde arabe a perdu ses juifs

Ecrit par Alain Zeitoun sur . Publié dans , ,

Quand :
12/06/2014 @ 16:00 – 18:00
2014-06-12T16:00:00+00:00
2014-06-12T18:00:00+00:00
Où :
Haifa et Tel Aviv
Voir détails ci-dessous
Coût :
Voir ci-dessous

L’Ambassade de France, l’Institut français d’Israël et les Editions Babel  ont le plaisir de vous annoncer :

Nathan-Weinstock-Conference-2014-06

 Rencontre avec un auteur: Nathan Weinstock à l’occasion de la parution en hébreu de son livre

« Une si longue présence, comment le monde arabe a perdu ses juifs » Ed. Babel, 2014

Le jeudi 12 juin à l’Institut français de Haïfa (en français) à 19h

Le vendredi 13 juin à 11h à la Cinémathèque de Tel Aviv (en hébreu)

 A l’occasion de la publication en hébreu du livre de Nathan Weinstock « Une si longue présence… Comment le monde arabe a perdu ses juifs » aux  Editions Babel, l’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël avec les éditions Babel reçoivent l’écrivain et historien Nathan Weinstock pour deux rencontres exceptionnelles.

Historien et écrivain belge, Nathan Weinstock  est membre du Conseil Scientifique ainsi que du Conseil d’Administration de l’Institut d’Etudes Juives (anciennement Institut Martin Buber), auprès de l’Université Libre de Bruxelles. Il  effectue,  parallèlement à ses activités professionnelles, des recherches dans six domaines spécifiques : la sociologie, la criminologie, l’étude des diaristes de la Shoah, la culture de la  langue yiddish et du conflit israélo-palestinien.

Son livre « Une si longue présence… Comment le monde arabe a perdu ses juifs », paru en français chez Plon en 2008, relate l’exode d’une ampleur sans précédent des 900,000 juifs qui vivaient dans le monde arabe en 1948 et dont il ne reste aujourd’hui qu’à peine un demi pour cent soient 4,500 personnes. Dans cet essai rigoureux et documenté, l’auteur retrace le parcours des communautés juives dans chaque état arabe, prises en tenaille entre l’Orient ancré dans ses traditions et l’Occident émancipé. Une trajectoire qui a débouché sur la faillite de notre monde de plus en plus réfractaire à accepter l’autre, et dont on peut craindre de redoutables conséquences sur nos démocraties.

Le jeudi 12 juin à partir de 19h, Nathan Weinstock sera à l’Institut français de Haïfa pour une conférence exceptionnelle (en français) sur le thème « Ambiguïtés de la condition de dhimmi » ? (Un dhimmi  est, suivant le droit musulman, un citoyen non-musulman d’un État musulman, lié à celui-ci par un « pacte » de « protection »). La conférence sera précédée du vernissage de l’exposition « Les grandes figures sépharades », une exposition qui retrace l’âge d’or espagnol, la période Almohade, la Reconquista, de l’Inquisition à l’Expulsion.

Le vendredi 13 juin à 11h, Nathan Weinstock animera une conférence en hébreu à la Cinémathèque de Tel Aviv avec la participation du Professeur Bat-Zion Eraqi Klorman de l’Université Ouverte d’Israël, qui sera là en tant que modératrice, le Dr Haim Saadon, historien et doyen des étudiants de l’Université Ouverte d’Israël, Levana Zamir, Présidente de l’Union des Juifs d’Egypte en Israël, Yossi Sucary, écrivain israélien, et Michael Grynspan, cinéaste.

Mots-clefs :